Published On: lun, Mai 26th, 2014

Les poissons fluorescents au service de la biotechnologie

Share This
Tags

Pour permettre aux scientifiques de mieux étudier les cellules vivantes, une nouvelle technique de bioluminescence a été crée depuis milieu des années 1990.

Le poisson appelé poisson zèbre « GloFish » est le premier organisme génétiquement modifié conçu pour étudier les cellules animales. Il est considéré comme le premier poisson breveté pour cette technique.

Quand l’utile rejoint l’agréable

La bioluminescence: des poissons fluo

La bioluminescence, utilisée en biotechnologie, permet d’étudier l’expression des gènes en insérant dans un organisme donné une protéine fluorescente verte (GFP) retrouvée notamment chez l’espèce de méduse Aequorea victoria. La manipulation consiste à insérer à l’intérieur du génome  de cellules ou d’embryon le gène codant pour la GFP et regarder le résultat après avoir exposé l’organisme à la lumière.

Le grand intérêt scientifique

Cette technique n’a pas servi uniquement pour illuminer les aquariums de petits poissons fluorescents mais elle a aussi été utilisée, en 2006, par des chercheurs taïwanais qui ont réussi à implanter cette protéine dans des embryons de porcs pour venir en aide à l’étude du développement de leurs cellules souches. Elle permet ainsi de connaitre dans quelle cellule et à quel moment le gène concerné s’exprime.

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>