Publié: dim 15 mai 2011

DSK : la débandade

Photo de Dominique Strauss-Kahn mai 2011 avec les policiers

Alors que la France croyait s’apprêter enfin à se voir présenter une alternative crédible au sarkozysme, elle subit une déroute populaire. Le Figaro va jusqu’à décrire le scénario d’un viol  commis par l’ex présumé candidat à la présidentielle sur une employée d’hôtel.

Une employée d’hôtel suffit à dérouter la France entière

La parole de l’employée new-yorkaise semble avoir suffit à provoquer la déroute complète chez les politiques français et leurs peuples. En quelques heures, DSK passe de star des sondages à inculpé de viol avec violence et les réactions à chaud se multiplient, sans le moindre recul.

Les français désabusés

Le peuple français, qui semblait majoritairement résolu à choisir un homme providentiel pour présider son état, découvre avec stupeur qu’ils auraient plébiscité un obsédé sexuel, suivant les dernières rumeurs et des accusations à ce jour non fondées.

Le PS explosé

Le parti socialiste, qui avait déjà conclu un pacte avec le diable, doit maintenant trouver une nouvelle figure à 12 mois de la fameuse élection. Elle doit sortir de l’orgie de candidats pour n’en exposer qu’un, le moins suspect, le plus discret, le plus capable de diriger une machine à perdre à sa destination. A moins que la folle du logis ne prenne la main.

L’UMP : la désolation joyeuse

La droite -qui espérait que DSK ne se présenterait pas, sans quoi Nicolas Sarkozy aurait pu en 2012 se voir proposer un poste de ministre des solidarités pour accomplir un travail qu’il n’a jamais commencé- est désormais suspecte de manipulation. Alors que l’UMP voyait la majorité présidentielle se minorer au fur à mesure des départs vers les clans et les sondages laisser de moins en moins de place au candidat naturel, s’ouvre devant elle brutalement une autoroute de communication et de sondages. Surtout si c’est un « candidat normal » qui vient se frotter aux votants du suffrage, qui n’a d’universel que son accès aux pathologies multiformes. C’en est presque jouissif pour la droite.

Qui sera, selon vous, le bénéficiaire final de cette débandade générale ?

 

3 Commentaires
Ayez votre mot à dire
  1. attention dit :

    avançons sur la pointe des pieds, l’affaire Boulin et autres sont là pour nous rappeler qu’en politique, il y a toujours des cinglés, suffit de regarder sarkozy, je n’aurais jamais voté pour DSK mais l’affaire me semble comme à beaucoup, trop facile pour ne pas dire qu’il y aurait un coup foireux pour l’éliminer du circuit que je ne serais pas étonné…

  2. Affaire DSK dit :

    En effet c’est la débandade après celle de la bandaison !

  3. NON PAS LE FIGARO dit :

    PITIE ARRETEZ AVEC LE FIGARO A LA SOLDE DE SARKO

Publier un commentaire